Un engagement


L'importance du choix du procédé de fabrication n'est pas qu'une mode aujourd’hui.

C'est en tout cas pour l'Asinerie de Persac un engagement et une forme de militantisme.

Après de multiples échecs et déceptions dans divers domaines (alimentation industrielle notamment...) nous nous devons d'utiliser les bonnes pratiques pour notre avenir.

L'avantage de la saponification à froid est que cette méthode est respectueuse de l'environnement et le savon est 100% biodégradable. Les unités de grande production préfèreront le procédé mi-chaud ou à chaud. Ces deux procédés permettent de mécaniser le process mais il n'est pas sans désavantages.

En effet, il faut, pour le premier procédé, monter en température (70° à 90°) et pour le second, 100°. Ce qui pose problème en termes de qualité du produit fini sachant qu'avec des températures aussi élevées, des propriétés sont perdues.

De plus, souvent la glycérine est extraite du savon ce qui fait au final un bon savon pour le ménage !

Mais pour la peau, il sera souvent asséchant et peu hydratant. La saponification à froid permet d’incorporer jusqu'à 45%  de lait d'ânesse non lyophilisé sur le poids des huiles végétales.

La glycérine et les différents ingrédients sont préservés grâce à un taux de surgras de 8%.

Ce qui permet d'avoir 8% d'huiles qui ne sont pas saponifiées (transformées en savon+glycérine) et du coup de nourrir, protéger, hydrater et apaiser les peaux atopiques (peau à problèmes de type sécheresse extrême, eczéma, psoriasis et acné).

 

 


Télécharger
Procès industriel.
la production de savon.pdf
Document Adobe Acrobat 2.8 MB